logo

 

 

facebook .gif twitter .pinterest .English version

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Accueil > Economie > Auberges & cafés

 

Les auberges et cafés

 

Les rues de ce village étaient bordées autrefois de quelques auberges et de nombreux cafés. On avait l'habitude de dire "Un café pour deux habitants". C'était un lieu de vie sociale pour s'informer des dernières actualités locales.

 

bordure

 

La boisson la plus fréquemment consommée dans ces lieux était bien évidemment le café, une boisson chaude pour se réchauffer. Thés, bières artisanales et le cidre étaient aussi proposées. Des liqueurs à l'eau de vie élaborées par le bouilleur de cru du village avec des fruits récoltés dans les fermes étaient également disponibles.

La confection de ces boissons alcoolisées était plus ou moins maîtrisée, puis il y avait l'absinthe. L'absinthe était une plante amère mais aussi toxique utilisée dans la réalisation de la liqueur. Elle était servie dans les cafés de la région mais sa consommation fût interdite le 16 mars 1915, en raison de sa toxicité. Elle pouvait rendre totalement fou, en attaquant le système nerveux.

La culture de cette plante s'est développée après la révolution française dans le Jura.
Mr. Henri-Louis Pernod va l'utiliser pour confectionner un alcool. On faisait macérer cette plante de longues semaines avec un mélange très précis d'alcool et aussi de vin avec un long procédé de filtrage de végétaux. Elle était connue sous le nom de Vermouth, chez les Allemands. Cette plante était déjà utilisée chez les Egyptiens. De nos jours, il est possible de trouver cette boisson dans certaines brasseries mais sa composition a été totalement modifiée pour la rendre consommable.

 

Former restored press

Une ancienne presse.