Vignacourt
. Google facebook pinterest English version

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Accueil > Economie > Métiers

 

Métiers traditionnels

 

Aubergiste : Il était propriétaire d'une auberge, où l'on pouvait manger et dormir.

Boulanger : Le nom du boulanger vient d'un ancien nom Picard "Boulenc" qui désigne le pain rond, la boule, seule forme du pain jusqu'au 17ème siècle.

Bourrelier : Cet artisan travaillait le cuir. A cet époque là, il faisait des harnachements de bêtes de trait et des courroies. Le mot bourrelier provient du vieux français, de bourrel : amas de laine. En latin burra: étoffe grossière. Plusieurs habitants ont exercés ce métier.

Briquetier : Fabricant de briques dont la matière premiere est la terre argileuse prélevée directement dans Vignacourt.

Bûcheron : Personne dont le métier est d'abattre du bois, des arbres dans une forêt.

Chapelière : Elle créait puis vendait les châpeaux, casquettes, bérets et bonnets. Elle avait la possibilité de s'approvisionner dans les grands centres, mais il est probable pour notre village, que la fabrication était faite sur place. C'était du fait main, du sur-mesure pour chaque client. Elle réalisait de nombreuses pièces pour les enfants.

Charpentier : Cet artisan fabriquait et réalisait l'assemblage des ouvrages de charpente en bois. Initialement, toute l'ossature de la maison était réalisée en bois...

Charron : Celui qui fabrique des chariots, charettes, ainsi que les roues de ces véhicules.

Coquetier : Marchand d'oeufs, puis par la suite de volailles et de légumes.

Colporteur : · "Il était l'un de ces premiers voyageurs de commerce, l'un des premiers à diffuser les connaissances dans nos campagnes. Il n'était pas un grand de ce monde et ne possédait rien, du moins aucune de ces richesses matérielles… " Source " Le colporteur d'étoiles " d'Annie Degroote.

Cordier : Celui qui fabrique des cordes, des cordages.

Cordonnier : Artisan qui répare, entretient les chaussures. (18ème siècle).

Ferronier : Fabriquant d'objets en fer, de pièces artistiques, des grilles telles que les ferroneries de l'église de Vignacourt, de trés bonne facture.

Filandière, fileur : Personne qui file une matière textile, à la main.

Forgeron : Celui qui travaille le fer au marteau et à la forge. Il fabriquait des outils et aussi des clous forgés pour les charnières des portes par exemple, pour les plus anciens.

Garde champêtre - Tambour municipal : Préposé à la police sur le territoire d'une commune.

 

Municipal drum

Le tambour municipal

 

Greffier : Officier publique préposé au greffe.

Horloger : Dans la famille Lecointe ont exercait le métier d'horloger de père en fils. Les jeunes mariés pouvaient reçevoir en cadeau une horloge. Ils fournissaient aussi les villages avoisinants. Si vous possédez une horloge identique au modèle ci-dessous, je vous propose d'ouvrir délicatement le coffret en bois (sur le côté) et de vérifier si il y a des indications indiquées au crayon de bois tels qu'une année, le nom de jeunes mariés où encore le nom de l'artisan ayant assemblé la pièce. Le nom de Mr. Lecointe était mentionné sur certains modèles de cadran, comme celui ci-dessous (à droite de l'aiguille). Ce métier demandait de la minutie, de la pratique et des connaissances théoriques.

Horloge Lecointe

Une horloge assemblée par Monsieur Lecointe.

 

Journalier : Beaucoup d'entre-nous, trouverons des ancêtres ayant exercés le métier de journallier. Cela fait référence au journal, ancienne mesure agraire. Cette surface correspondait à la quantité de terre qu'un homme pouvait travailler à la charrue en une journée, ou le fauchage de cette superficie. C'est en fait un ouvrier agricole sollicité pour une journée, un travailleur intérimaire en quelque sorte.

Marechal-ferrant : Fabrication de fers et ferrage des chevaux. La forge de Mr. CARON était située entre la rue d'en Bas et la rue de Follemprise, sur la photo ci-dessous, on peut voir le ferrage d'un cheval et sur la gauche "euch tamboureux" (tambour municipal). Ce n'était pas le seul maréchal-ferrant du village.

marechal ferrand

La forge de M. Caron

 

Mareyeur : Grossiste qui achète sur place les produits de la pêche et les expédie aux revendeur.

Menuisier : Artisan travaillant le bois pour en faire de menus ouvrages, d'où le nom de menuisier. Ce mot remplace les huchers-menuisiers à la fin du 15ème siècle.

Meunier : Personne qui possède, exploite un moulin à céréales, ou fabriquant de la farine.

Messager : Personne chargée de porter les messages et autres plis et paquets.

Notaire : Officier public chargé d'établir tous les actes et contrats auxquelles on veut donner un caractère authentique.

Pannetier - tuillier : Ouvrier fabricant des pannes ou tuiles. Il devait s'approvisionner en terre, travailler la matière, mouler et faire sécher les pièces puis les cuire.

Retordeur, euse : Ouvrier, ouvrière qui procède au retordage de cordages.

Scieur de long : Le scieur de long est un ancien métier en voie de disparition, il est désormais  remplacé par le travail des scieries.
Le travail consistait à débiter les arbres en planches ou poutres, dans le sens de la longueur, à l’aide d’une scie munie de 2 manches. Il était nécessaire d’être deux pour exercer ce métier.
Ils intervenaient après le travail du bûcheron, l’arbre une fois abattu pouvait être scié directement en forêt, permettant un transport plus aisé des pièces débitées.
A Vignacourt, le nombre de charpentiers était assez important. Il fallait leur fournir des poutres pour assembler les toitures des chaumières, granges et autres bâtiments.

scieur

Le scieur de long

 

Tisseur : Ouvrier réalisant des toiles, des étoffes de laine ou de soie. Employé seul, il signifie tisserands en toile. Ceux dans les manufactures de lainage, travaillant l'étoffe sur le métier avec la navette se nommaient aussi Tisseurs et Tissiers.

Tonnelier : Le travail d'un tonnelier est de fabriquer et de réparer les tonneaux de dimensions variables et récipients en bois. L'assemblage du tonneau se faisait à coups de marteau autour du feu au moment du cerclage, ce qui lui valut le surnom de Ch' tapotour..

Tourneur : Cet artisan travaillait le bois avec un tour à main. (18ème siècle).

Vannier : Ouvrier qui tresse l'osier, le rotin. (18ème siècle).

Voiturier : Personne qui assurait le transport de marchandises par voie terrestre (voiturier par terre) ou par voie navigable (voiturier d'eau). Par extension, toute personne conduisant un véhicule et transportant des biens ou des personnes.