Logo Vignacourt
. Google facebook pinterest English version

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Accueil > Economie > Briqueterie

 

Briqueterie, tuilerie et le grès

 

La matière première était disponible localement, la terre avait le bonne composition pour la fabrication des briques et des tuiles. Le grès était aussi une matière exploitée.

bordure

LES BRIQUES

 

La terre argileuse extraite dans le village était mélangée à l’eau. Les briques étaient façonnées dans la presse à briques.

Le travail consistait à déposer le mélange argileux dans les moules.  Il fallait actionner ensuite la machine afin de presser la terre.
Les briques étaient alors entreposées à l’air libre sous abri, plusieurs jours afin de les sécher. Pour la cuisson, les briques étaient placées sur le sol, empilées sur plusieurs niveaux sur lesquels on venait ajouter du charbon afin de les cuire. La cuisson durait plusieurs heures. Cette méthode a été utilisée par les dernières générations de briquetiers de Vignacourt.

« La Brique Picarde » était le nom d’une des entreprises encore présente après la 1ère guerre mondiale. Il existe une rue de la « briqueterie » où se trouvait une des fabriques.

 

Bricks

Mur avec des briques fabriquées à Vignacourt.

 

LES TUILES

 

La fabrication des tuiles est une activité locale plus ancienne. Les toits de chaume facilement inflammables vont laisser place aux toits en pannes puis en tuiles, après la révolution.

Ces tuiles en terre cuite étaient réalisées avec l’argile disponible sur site. Cette terre humidifiée était malaxée puis moulée et cuite. Les dimensions des tuiles n’étaient pas standardisées à l’origine, cela dépendait du moule utilisé.

On dénombre avant la première guerre mondiale, un peu plus d'une dizaine de personnes exerçant le métier de briquetier. Pour les tuiliers, c'était plus ancien.

toiture charpente

Charpente en bois d'une grange locale avec des tuiles traditionnelles.

 

L'EXPLOITATION DE GRES

 

Le grès fût exploité dans notre contrée notamment dans les carrières en forêt. Il servait à réaliser le pavage des rues, les fortifications, les tours, les ponts.

Le transport se faisait en voiture à cheval à cette époque-là, pour atteindre les villes régionales.

La pèriode la plus importante d'activité se situait au 14 et 15ème siècles.