logo

 

 

facebook .gif twitter .pinterest .English version

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Accueil > Societe > Ecoles

 

Les écoles d'autrefois


L'école gratuite pour les enfants était une demande faite par Charlemagne au clergé en 789. Lui-même avait été éduqué par un moine de grande érudition, Alcuin né en Angleterre.

Jules Ferry pendant la IIIe République (1870-1940), rend l'école publique, libre et laïque. L'école mixte devient obligatoire dans les écoles primaires par une loi de 1976 mais elle était déjà en place dans notre village avant les années 70.

 

- L'école des garçons
- L'école des filles
- La salle de Classe

 

 

bordure

 

L'école des garçons

L'école du garçon était située dans la rue principale du secteur de la mairie. L'entrée se faisait par la grande grille aujourd'hui disparue.

Léon LEGRIS, originaire de Crouy, était le directeur de l'école des garçons avant la guerre mondiale. M. Albert BRASSEUR de la ville de Montrelet était également enseignant à cette époque, il résidait à Vignacourt et également M. Marc-Aurèle HOUPIN.

D'autres instituteurs ont enseignés dans cette école, tels que :

 

Ecoliers de Vignacourt

 

Ancienne école des garçons de Vignacourt

Ecole des garçons était située en face de la Mairie. Crédit photo M. Delbrayelle.

 

Ecole des filles

L'école des filles était installée derrière la mairie. Ces bâtiments avaient été construit en même temps que ceux de la Mairie. Cette école était d'abord constituée de 3 classes, puis une 4ème classe un peu plus tard.

Elisabeth Delphine CALMONT, soeur de la Providence de Rouen, a dirigée pendant 54 ans l'école des filles. Une médaille d'argent lui a été décernée par le ministre de l'instruction publique en avril 1857. Elle est décédée en 1878. Soeur BELLENGUEZ Zoe, religieuse de la Providence de Rouen, a dirigée à son tour l'école. Elle est morte en 1898.

Madame CHASSE Marie originaire de la ville de Ault était directrice de l'école des filles.
Madame Renée CATELOIN originaire de Montdidier était institutrice à cette époque-là.
Et toujours avant la 1ère guerre, nous avions aussi Mme Marie-Amélie DE PONTHIEU institutrice. Mme BONVALLET Yvonne aurait été institutrice en 1935 à Vignacourt.

 

La salle de classe

Le poêle à charbon en fonte trône au milieu de la classe. Le pupitre de l'écolier est doté d'un plan incliné pour faciliter l'écriture. Une plume, un encrier et le buvard sont les instruments de l'élève. Le professeur quand à lui utilise le tableau noir.

La carte de France est accrochée au mur. Cette carte de France dont les contours vont être redessinés au fil du temps pour atteindre la forme de l'hexagone. L' Alsace et la Lorraine n'y figurent pas de 1871 à 1919 et de 1940 à 1944-1945.

Les visites de l'inspecteur d'académie continuent en temps de guerre (14-18) dans les écoles du canton.

Les manuels scolaires de cette époque ne sont pas volumineux mais ils contiennent toutes les connaissances essentielles devant être assimilées.